Prochain
Concert :



/
Dialogues avec les étoiles
Nous retrouvons le talentueux Quatuor Hermes à travers une soirée intense en émotion. Ils seront en compagnie du violoncelliste Takashi Kondo pour le célèbre et merveilleux quintette à 2 violoncelles de Schubert
Elise Liu, Omer Bouchez : violons
Lou Yung-Hsin Chang : alto
Anthony Kondo et Takashi Kondo : violoncelles

Programme :
Félix MENDELSSOHN : Quatuor op 80
Franz SCHUBERT : Quintette à 2 violoncelles

 
Le 18/07/2017 à 20H30
Celles-sur-Durolle, église 

Réservations en ligne clôturées

Quatuor Hermes

Depuis leur formation en 2008, le talent des membres du quatuor Hermès a été salué par le public et la presse du monde entier. Leur carrière comprend des tournées aux quatre coins de l’Europe, en Asie (Chine, Japon, Taiwan), aux Etats-Unis et en Amérique du Sud, ainsi qu’au Maroc, en Egypte, au Kazakhstan ou aux Emirats Arabes Unis. Ils sont fréquemment invités dans de grands festivals français et étrangers. Régulièrement invité aux Etats-Unis, le quatuor s’y produit dans de prestigieuses salles comme au Kennedy Center de Washington ou au Carnegie’s Zankel Hall à New York.

Leur parcours est jalonné de rencontres déterminantes : les quatuors Ravel, Ysaÿe, et Artemis ; puis des personnalités marquantes comme Eberhard Feltz à Berlin, et plus tard Alfred Brendel, immense inspiration avec lequel ils travaillent régulièrement aujourd’hui.

Le quatuor Hermès a reçu de nombreux prix prestigieux : « Révélation Musicale de l‘Année » du  Prix de la Critique 2014-15, le « Nordmetall Ensemble Preis 2013 » du festival Mecklenburg-Vorpommen. Les 4 musiciens  sont soutenus depuis 2015 par la fondation d’entreprise Banque Populaire et la fondation Singer-Polignac à Paris

Le dernier disque du Quatuor Hermès, les trois quatuors op.41 de Robert Schumann (paru chez La Dolce Volta),  a suscité l’enthousiasme du public et de la presse qui lui a décerné d’élogieuses critiques et récompenses, dont un Choc de L’Année 2015 du magazine Classica, un ffff du magazine Télérama,  et la recommandation de The Strad Magazine. Un nouvel enregistrement sur le même label, consacré aux quatuors de Debussy, Ravel et Dutilleux sortira courant 2017. Elise Liu joue un violon David Tecchler prêté par le Fonds Instrumental Français. Depuis Août 2016, Omer Bouchez joue un violon de Joseph Gagliano 1796 prêté par Mécénat Musical Société Générale.

 

Takashi Kondo est né à Osaka au Japon.

Après avoir obtenu le Premier Prix de violoncelle au Conservatoire d’Osaka en 1978, il poursuit ses études à la Karajan-Akademie de Berlin. En 1982 il intègre l’Orchestre d’Auvergne pour la place de co-soliste et se produit comme soliste sous la direction de Kees Bakels, Jean-Jacques Kantorow, Jean-Sébastien Béreau et Arie van Beek.

A 18 ans en Allemagne, il étudie la direction d’orchestre et continue au C.R.R. de Nice. Il se perfectionne par la suite aux côtés d’Arie van Beek. Il fait ses débuts en novembre 2000 et remplace au pied levé Arie van Beek notamment pour diriger le Concerto pour Cordes de Ginastera.

Takashi Kondo a dirigé différents orchestres tels que l’Orchestre des Pays de Savoie, l’Orchestre Symphonique de Vichy, l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Poitou Charente, l’Orchestre de Picardie.

En 2013, à la tête de l’Orchestre Sostenuto, il était présent au festival de La Chaise-Dieu et dans le cadre du Festival des Musiques Démesurées, il dirigea le Sacre du Printemps.
Pour la saison 2014-2015, il est de nouveau invité par l’Orchestre d’Auvergne, l’Orchestre de Poitou Charente et l’Orchestre de Picardie.

Takashi Kondo a accompagné de grands solistes tels que Vincent Lucas, Emmanuel Rossfelder, Gilles Apap, Thierry Caens, Edna Stern, Amaury Coeytaux et plus récemment Nicolas Baldeyrou.

Il est également directeur artistique et musical de l’Orchestre Sostenuto depuis sa création en 2006. En 2015, à la tête de l’Orchestre Sostenuto, il est présent pour la deuxième fois au Festival de la Chaise-Dieu.

Par sa formation éclectique, Takashi Kondo aborde tous les répertoires avec une solide connaissance stylistique et historique puisée dans son expérience orchestrale (Philharmonique de Berlin, Orchestre d’Auvergne).